Zevs lance ses éclairs à Vincennes

Par Gilles Kraemer8 octobre 2016In Revue #14, Articles, 2016

Noir éclair est une proposition d’œuvres de Zevs réactivées ou créées pour le château de Vincennes par les commissaires Marie Deparis-Yafil et Stéphane Chatry. La démarche de l’artiste tourne autour de la lumière et de son contraste avec l’ombre, dont il travaille les possibilités et les effets depuis ses Electric Shadows de la fin des années 1990, jusqu’à l’apparition de l’invisible avec la peinture au pigment fluo luminescent que révèle l’ultraviolet pour Invisible Graffiti. Extérieur, Sainte Chapelle, chemin de ronde et intérieur du donjon, toute l’histoire de cette ancienne résidence royale, forteresse, prison du marquis de Sade ressurgit dans les 25 interventions de l’artiste (né en 1977).

Bande de marques jaunes, apposée sur la tour du village, illustre sa démarche plastique sur les marques de luxe et leurs détournements comme le logo « liquéfié » de Liquidated Logo Ferrari à l’entrée du donjon, rappel de la dimension médiévale du lieu. Proper Graffiti – Flaming, graffiti réalisé au karcher par microgommage, révèle des flammes émergeant de la saleté du mur des douves du donjon ; cette intervention renvoie aux premières actions de Zevs qui faillirent lui coûter la vie en graffant dans le RER. D’où le pseudonyme Zevs, référence à la rame  »Zeus » du RER. Dans la Sainte Chapelle, Perpetual Ending (2006) est une projection réactualisée en temps réel d’images diffusées par les chaînes d’information en continu du monde entier sur la sculpture The End, si emblématique des films d’Hollywood. L’histoire du lieu apparaît de façon sensible au sein du donjon avec Autoportrait Louis XIV, copie du buste du roi par Le Bernin au front troué ou Visual Rapes, 4 photographies flashées de rois de France aux visages occultés par une lumière vive en masquant l’identité.

 

Par Gilles Kraemer


Infos :

Zevs Noir éclair

Château de Vincennes

avenue de Paris, Vincennes

jusqu’au 29 janvier 2017