Victor VAYSSE

Ces images sont produites grâce à une imprimante domestique que j’ai détournée, « hackée ». Ça me permet de contrôler son fonctionnement et notamment celui de l’avancement du papier. Pour chaque tirage, je créé un « comportent » (modification d’un code informatique) que la machine va devoir adopter lors de l’impression, d’où les lignes plus ou moins espacées et les superpositions. Les traces sont liées au fonctionnement intrinsèque de la machine, c’est l’encre que va « gâcher » l’imprimante avant et après chaque impression. S’ajoute ensuite un geste manuel au geste mécanique et programmatique de l’imprimante modifiée.

Les images utilisées sont des photographies latérales de la cabine d’une camion semi-remorque. Il y a dans ces images plusieurs choses qui m’intéresse. Dans le cadrage de la photographie il y a toujours un morceau de roue, qui est décomposé lors de l’impression et qui me renvoie à de vieilles amours de la photographie, celui de la chronophotographie. Aussi l’idée de vitesse introduite dans l’image par les lignes, renvoie à celle des systèmes de logistique d’aujourd’hui (amazon, prime, etc). Enfin, l’aspect monochrome, ou très pictural de ces carrosseries me fait penser aux peintures monochromes.

En savoir plus sur l’artiste http://victorvays.se/