Taryn Simon, Quel régime de vérité des images ?

 

Taryn Simon, figure majeure outre–Atlantique, mène depuis une dizaine d’années un travail ambitieux de recherche documentaire, politique et culturel qui interroge la véracité des images d’une Amérique et sa face secrète. Alors qu’il prend la photographie comme témoin et arbitre de systèmes de croyance et de connaissance qu’elle réfute, la relation entre le texte et l’image devient pour l’artiste le vecteur d’investigations qui nécessitent des mois de préparations et de recherches rigoureuses. Le Jeu de Paume revient sur 5 séries devenues emblématiques (et 3  vidéos) : The Innocents (2002), An American Index of the Hidden and Unfamiliar (2007), Contraband (2010), A Living Man Declared Dead and Other Chapters (2009-12), Picture Collection (2012-13), où le parti pris radical anéantit les capacités propres du medium photographique à traduire le réel dans une arborescence (photographie, texte, graphisme) qui relie de façon cohérente et arbitraire la destinée, la mémoire, la généalogie et les liens du sang. Que l’on soit face à des individus injustement condamnés par la justice via des photographies, à une indexation des grands mythes de l’Amérique inconnus ou inaccessibles au public, à l’équivalent de 4 jours de saisies aux douanes de l’aéroport JF Kennedy, ou au classement méthodique de lignées qui se déploient à une échelle mondiale, le protocole, sous une apparente neutralité, vise à instiller le doute dans l’esprit du regardeur. Creusant toujours davantage le fossé entre initiés et ignorants, ordre et chaos, présence et absence, Taryn Simon, dans ces échantillonnages méthodiques, déjoue les mécanismes inhérents à une société globalisée, obsédée par la transparence de l’image.

Commissaire : Ami Barak