Stéphanie Nava

Le théâtre des événements

Par Pauline Lisowski12 octobre 2016In 2016, Revue #14, Articles

Stéphanie Nava expérimente aussi bien la photographie, la sculpture que le dessin, jusqu’à des installations, des mises en scène, vouées à être réactivées. Elle interroge les systèmes d’organisation du monde, nos habitudes de déterminer des fonctions et de rationaliser chaque espace. Le jardin, l’architecture et les outils de représentation de la ville se retrouvent dans ses œuvres, situations ouvertes à de possibles histoires.

L’exposition est centrée autour de la notion de décor. Dès l’entrée, une une photo format monumental d’un bâtiment crée un lien avec l’espace urbain. Puis, des dessins muraux, Light Projection, dévoilent des personnages qui songent ou rêvent. La série La forme d’une ville, le cœur d’un motel, montre des pièces d’un intérieur campagnard, une scène où s’invente une possible ville. En face, trois grands dessins présentent un jeu entre des perspectives et des vues en plan. 

Au fond de la galerie, le visiteur découvre l’installation La luxuriance sauvage de leurs ramifications : un grand dessin mural représente une végétation foisonnante tandis qu’au sol, des éléments, objets trouvés, assemblés, déconstruits puis réagencés, font écho à l’architecture et à des plans de villes possibles.

Cette exposition propose ainsi une promenade à travers différents environnements, du paysage urbain à l’espace domestique, jusqu’à une nature sauvage. Aucun début ni fin dans ce théâtre des événements, c’est au visiteur de constituer son propre récit.

 

Par Pauline Lisowski


Infos :

Ongoing reflection you, me, so many

galerie municipale Jean Collet

59 Avenue Guy Môquet, Vitry-sur-Seine

jusqu’au 9 octobre 2016