Richard Fauguet. Un sacré coup de fusil réussi à rentilly !

Par Gilles Kraemer9 octobre 2016In 2016, Revue #14, Articles

Quand une institution confie à un plasticien le soin d’orchestrer une exposition… ! Pratique émergente à laquelle le musée de la Chasse et de la Nature n’échappe pas, en confiant « les rênes » d’une mise en scène de sa collection d’œuvres anciennes et contemporaines, avec quelques emprunts à d’autres institutions. Un lieu neutre, choisi loin de la ville : Rentilly, le deuxième lieu du Frac Île-de-France, son château réhabilité par Xavier Veilhan. « Le chasseur » élu ? Le plasticien Richard Fauguet, né en 1963.

De l’Ours blanc de Gilles Aillaud (1981) aux Fusils colorés et en polyuréthane (1992) de Xavier Veilhan, c’est presque une vingtaine d’artistes contemporains qui est convoquée. D’une tapisserie des Flandes : Les quatre éléments (XVI ou XVIIe siècle) à celle de Paul Cressent La Chasse et la pêche (1953) structurant et dessinant l’espace, d’une peinture de la chienne Pompée par François Desportes (vers 1739) à celle de Damien Cabanes : Csilla (2016) ou Molécule de chien (1993) du curateur, ou encore Narcissus Saved (2005) de Johan Creten, le dialogue est évident dans la justesse de la « chasse » fructueuse de Fauguet. C’est le regard de l’artiste à l’égard de ses pairs qu’il comprend puisqu’il partage avec eux de semblables interrogations, même à cinq siècles de distance.

Animal on est mal. Le portait chinois de l’homme curieux qu’est Richard Fauguet ?

 

Par Gilles Kraemer


Infos :

Animal on est mal. La collection du musée de la Chasse et de la Nature revisitée par Richard Fauguet
Parc culturel de Rentilly/ Frac Île-de- France, le château Domaine de Rentilly

1 rue de l’Étang, Bussy-Saint-Martin

jusqu’au 22 janvier 2017