Revue de l’exposition BAN Vol.2, aux Magasins Généraux 

Par Alexia Pierre10 avril 2020In 2020, Articles, Expositions

 

Imaginez ces fenêtres sociales du monde, flottant dans un espace ouvert : l’architecture industrielle et brutaliste d’un lieu au plafond si haut qu’il invite à lever les yeux pour y découvrir ces images dissimulées jusque derrière chaque pilier. Des photographies humaines, poétiques, dénonciatrices parfois, mais vraies en soi, sont réunies aux Magasins Généraux, à Pantin, depuis le 13 mars et reposent en attendant la réouverture de BAN Vol.2.

En un retour étymologique sur son titre, jouant tout autant d’un rapport au bannissement, qu’une volonté de rassembler, et d’avancer, cette exposition est emplie de l’idée de communauté. Groupes de cavaliers caracolant, familles se réunissant, des quartiers bien vivants.

BAN s’associe au Red Star Lab pour la première fois en 2019. De cette association de deux terrains, le football et l’art contemporain, naîtra la première édition de l’exposition à L’Orfèvrerie à Saint-Denis. Les jeunes membres du club de foot historique prennent la plume lors d’ateliers d’écriture, rédigent textes, cartels et vers accompagnant les photographies sélectionnées par les deux commissaires, Henrike Stahl et Marie Benaych. L’entreprise séduit.  L’aventure se poursuit.  Sur invitation des Magasins Généraux, BAN Vol.2, cette fois-ci, offre aux jeunes apprentis de s’initier à la photographie et scénographie. Ce travail en amont, caractéristique de toute réalisation d’expositions, s’organise après chaque entrainement dans un véritable esprit de pédagogie, de collaboration. Les photographes exposés deviennent alors les tuteurs de ces joueurs. Cette méthodologie se retrouve dans les divers ateliers devant accompagner l’exposition, en partenariat avec des écoles et des associations de quartier. C’est cela aussi se rassembler : croiser milieux et individus, laisser un projet se construire de rencontres imprévues. Un ethos pratique à l’image d’une esthétique suspendue.

Identité scénographique de BAN : les grands tirages se balancent à leurs câbles au rythme des pas flâneurs, accompagnant les mouvements des visiteurs. Pivotant, chaque verso dévoile alors un autre cliché ; les dialogues deviennent multiples, transversaux. Les diagonales des séries photographiques, en enfilade dans l’espace des Magasins Généraux, garantissent une circulation libre et aérée. Alliant élévation à humilité, textes et légendes trônent sur le béton, nous rappelant cet ancrage au sol, au concret, à la réalité.

Car, il est nécessaire de le rappeler, BAN met un point d’honneur à présenter des artistes ayant, pour plusieurs d’entre eux, un lien avec le territoire et cette question de l’exclusion. Gardien de l’entrée, un chevalier du 93 nous surplombe, juché sur son destrier ébène, casque de motard en guise de couvre-chef. Ce portrait fait partie du projet « Mon Roi, Ma Reine » de la co-commissaire Henrike Stahl, également photographe, et vise à changer les regards portés sur la banlieue tout en lui rendant hommage. A quelques mètres, Bonheur, dont la photographie explore toutes les scènes de vie de la Seine-Saint-Denis, présente ici Thérapie, le deuxième recueil de sa Trilogie du Bonheur approfondissant recherche sociale et moments de partage d’un quotidien. Le BAN est un concept universel ; l’exposition nous emmène aussi bien à Sao Paulo, qu’à l’hippodrome de Ouagadougou, où Aurélien Gillier, dans un reportage aussi révélateur qu’artistique, nous introduit au monde du derby et de ses – très –jeunes jockeys vivant en marge de la société. Pourtant, de ces images, nous retenons, avant tout, un rassemblement. Plus loin, des enlacements.

Enfin, la section dédiée aux clichés des jeunes footballeurs, nous laisse anticiper la future édition de cette exposition à rebonds.

« Être au ban, abandonner, bannir, éloigner, excentrer, écarter, finir par se rassembler. »

Artistes : Tabatini/Alcaide – Louisa Ben – Marvin Bonheur – Lucien Courtine – Léo D’Oriano – Aurélien Gillier- Valérie Kaczynski – Antoine Massari – Anton Renborg – Henrike Stahl – Adrien Vautier – les jeunes du Red Star Lab

 

 


INFOS:

BAN Vol.2

Magasins Généraux

1 rue de l’Ancien Canal, Pantin

Initialement prévue du 14/03 au 05/04. En raison des mesures sanitaires l’exposition est suspendue jusqu’à nouvel ordre. Réouverture et prolongation à suivre.