Pour une expérience augmentée de la curiosité avec Mark Dion !

Par Marie de La Fresnaye10 septembre 2016In Revue #13, Articles, 2016

Anthropologue, chercheur, naturaliste, artiste, Mark Dion construit des chambres des merveilles contemporaines, inspirées de la vogue de cette pratique à la Renaissance, où l’illusion de la possession embrassait la vanité du savoir universel. Ainsi aux traditionnelles naturalia et artificialia, il ajoute des objets de sa fabrication, à l’authenticité plus douteuse, jouant ainsi sur les registres de la nature et de la culture, du réel et de l’imaginaire, dans une classification d’apparence scientifique, mais rigoureusement fantaisiste. Le dispositif imaginé pour les Beaux-Arts de Paris ne déroge pas à la règle, dans un dialogue immersif entre des pièces emblématiques des riches collections de l’institution, et des œuvres plus contemporaines, dont certaines produites par les élèves et diplômés de l’Ecole. Sous le signe de l’étrange, le parcours au cœur des Beaux-Arts et dans des espaces encore jamais vus du public, se déroule comme une enquête du fait muséal à travers plus de 500 ans d’histoire. De Dürer à Goya jusqu’à Jeremy Demester, diplômé 2014 (Belvédère) en passant par Extra Lucide, Mat Mullican, Jimmy Durham ou Morgane Tschiember, la transmission des pratiques artistiques est interrogée à partir de la continuité historique de la collection, détournant les codes habituels de la scénographie et le rôle originel de l’œuvre.  

Deux parcours nocturnes exceptionnels sont proposés durant la nuit du vernissage (17 mai) et dans le cadre de la nuit des musées (21 mai).

 

Par Marie de la Fresnaye


Infos :

ExtraNaturel, une exposition de Mark Dion

Palais des Beaux Arts 

13, quai Malaquais, Paris 6ème

du 18 mai au 14 juillet 2016