A la découverte de l’Ile de Vassivière

Par Sylvie Fontaine19 septembre 2017In Revue #16, Articles, 2017

Après avoir serpenté entre prairies, forêts et villages de granit,  emprunté le pont passerelle qui surplombe le lac artificiel de Vassivière, nous pénétrons enfin dans cette île de 70 hectares, havre de paix et véritable hymne à l’art et à la nature. Cette ancienne colline, devenue île suite à la construction d’un barrage hydroélectrique dans les années 50, est situé dans le parc régional du plateau de Millevaches et est entièrement façonnée par l’homme. Le centre international d’art et du paysage (CIAP) ouvre ses portes en 1991, avec un bâtiment à l’architecture quasi cistercienne conçu par les architectes Aldo Rossi et Xavier Fabre. Ce majestueux édifice de pierres et briques rouges, constitué d’une galerie-aqueduc et d’une tour-phare, a depuis lors abrité les artistes les plus divers de Claude Lévêque à Cyprien Gaillard en passant par Oscar Tuazon, Huang Yong Ping, Evariste Richer, Fernanda Gomes, Peter Buggenhout et tant d’autres… Mais là ne s’arrête pas la magie du lieu. En effet, une soixantaine d’œuvres monumentales ou discrètes, commandes publiques pensées spécifiquement pour le lieu, dépôts du CNAP et des FRAC ou encore prêts de collections privées, s’offrent au regard du visiteur au sein de différents parcours entre forêts et prairies. Certaines œuvres sont pérennes, telle la spirale de pierres de Goldsworthy s’enfonçant dans le lac, d’autres sont à réactiver comme « La Licorne » de Yona Friedman visible du haut du phare tels les dessins de Nazca au Pérou.

Après Dominique Marchès, Guy Tortosa et Chiara Parisi, Marianne Lanavère prend la direction du centre d’art en 2012 et envisage une programmation autour des enjeux de la sculpture en tenant compte de l’identité et l’histoire du site, afin de « travailler dans et avec le paysage ». « Il est indispensable de valoriser ce patrimoine en créant du lien entre les œuvres de la collection faisant référence à la matière et au temps. Mais il faut également élargir notre champ d’action à l’échelle locale et proposer des œuvres dans les villages alentours» m’indique-t-elle en préambule.

Dans le contexte de la récente région Nouvelle Aquitaine, le CIAP s’associe au Frac Aquitaine pour proposer 2 volets de l’exposition « Des mondes aquatiques » présentée dans les 2 lieux successivement, ayant pour objectif de relier les rivages lacustres de Vassivière à l’estuaire de la Gironde. Ces expositions interrogent les effets de l’homme sur la nature et sur le milieu aquatique à partir des collections des Frac Aquitaine, Limousin et Poitou-Charentes. Le visiteur pénètre en premier lieu dans le phare, pour une plongée dans les flots tumultueux d’une mer déchaînée, au côté de pêcheurs industriels, avec le film « Léviathan » de Castaing Taylor et Paravel. Délaissons le monstre pour découvrir, dans la superbe nef à la voûte en forme de carène de vaisseau renversée, des œuvres présentées dans un face-à-face pertinent. Retenons l’abstraction vivante de Mathieu Mercier, avec cette holothurie d’un autre temps, filtrant l’eau afin d’en éliminer les détritus, face à une forme indéfinie fluorescente peinte par Tetsumi Kudo, artiste japonais marqué par les conséquences d’Hiroshima. Plus loin, une architecture utopique suspendue de Peter Fend,  imaginée pour cultiver des algues productrices d’énergie non fossile. Enfin la nouvelle vidéo de Suzanne Husky « Sirène et indienne » produite spécifiquement, montre de jeunes américaines transformées en séduisantes sirènes évoluant dans des aquariums pour le plaisir des spectateurs, annonciatrices d’un naufrage à venir…

Partez à la découverte de cette parfaite symbiose entre paysage, architecture et art incitant à une perception du temps bien différente et profitez de ce silence envoûtant!

 

Par Sylvie Fontaine


Infos :

-Centre International d’Art et du Paysage

Ile de Vassivière, Beaumont du Lac, Limousin

« Des mondes aquatiques #1 » jusqu’au 11 juin

-Frac Aquitaine

Hangar G2, Quai Armand Lalande, Bordeaux

« Des mondes aquatiques #2 » du 19 juin au 5 novembre