Mehdi Meddaci, Nous nous sommes levés

 

Le travail de ce jeune vidéaste photographe né à Montpellier  avait été particulièrement remarqué aux Rencontres internationales de la photographie d’Arles en 2012, comme au 104 en 2009 et 2010.

Le CPIF lui donne l’occasion d’investir son bel espace et d’y rassembler des photographies et films des années 2005-2013 (dont un 6e montage du film « Tenir les murs »), ainsi que son tout dernier projet : « Les yeux tournent autour du soleil ». Il s’agit d’une installation sonore sur quatre écrans, le début d’une nouvelle réflexion autour de la question de la représentation et de la perception des gestes intimes et collectifs.

Les titres des expositions ou œuvres de cet artiste disent déjà son univers : « Passeur », « En attendant », Cycle méditerranéen, ce qui est perdu », « La chute avant la fin », « Supertemporal », etc. Mehdi Meddaci est parmi ces artistes qui travaillent sur des questions fondatrices : comment prendre sa place la société, comment atteindre le peuple, comment  traiter de la mémoire de l’exil, des vacillements entre mort et renaissance. La force poétique de  Mehdi Meddaci tient dans son regard contemplatif sur des paysages grandioses (terre, mer, architectures, friches), son regard intense sur les corps, son usage subtil du ralenti, et surtout un sens aigu du montage et de la juxtaposition des images. Merci à Mehdi Meddaci de nous relier à l’universel de nos cœurs et de nos vies. Il suffit de se laisser porter par ses installations.

 


Infos :

Centre photographique d’Ile-de-France
Cour de la Ferme Briarde
107 av de la République, Pontault-Combault
du 2 février au 6 avril