Dialogue des contraires

 

On a pu voir au printemps dernier, au Mac Val dans le cadre de l’exposition « Emoi & moi », de superbes pièces de Laura Lamiel, dont son magnifique Les lacs de lait doré 2, double pièce en laiton invitant à la contemplation.

L’exposition Noyau dur et double foyer s’attache quant à elle à présenter ses « cellules de construction », composante récurrente du travail de cette artiste née en 1948 et qui vient de recevoir le prix AICA* 2013  : dans des cellules constituées de trois parois blanches en acier émaillé et ouvertes sur une face, dimensionnées à sa taille (la largeur des parois, 1.30m, correspond à l’envergure de ses bras), saturées de lumière, Laura Lamiel agence des compositions, assemblages d’objets trouvés, explorant la tridimensionnalité et le dialogue entre plan et volume.

Cellules ambiguës finalement, faisant cohabiter les extrêmes (blancheur immaculée et dépouillement des enveloppes d’acier, accumulation d’objets de rebuts hétéroclites), à la fois espaces d’exposition et sculptures exposées.

La recherche sur le blanc et la lumière est très présente dans le travail de Laura Lamiel (presque une constante), qui développe la dimension architecturale de ses œuvres depuis les années 1980, après un temps de recherche tourné vers la peinture.

Elle élabore aussi son propre système de documentation de ces cellules, les photographiant tant dans l’atelier que dans l’exposition, interrogeant la dialectique entre peinture, architecture, sculpture, photographie et surtout dessin, autre pan essentiel de son travail.

Le journal qui accompagne l’exposition est un essai visuel : composé majoritairement de photographies de l’atelier et de citations de ceux qui on accompagné jusqu’ici le travail de l’artiste, il montre le processus en cours à l’atelier qui contribue à dévoiler les principes de l’exposition, et invite à une réflexion sur la mémoire, la temporalité, la réinterprétation, l’illusion…

Au final, l’expérience contemplative est aussi présente dans ces cellules résultant d’une démarche très conceptuelle que nous propose Laura Lamiel.

 


Infos :

La Galerie
1 rue Jean Jaurès, Noisy-le-Sec
Laura Lamiel – Noyau dur et double foyer
jusqu’au 8 février