Invisible Opus 1 révélation
Visiter le festival la Quinzaine Photographique Nantaise, c’est effectuer un parcours à travers la photo contemporaine. Pour une durée de deux ans, la thématique tournera autour de « l’invisible ». «Le 1er opus sera consacré à l’invisible révélé, par-delà les limites de nos sens la photographie nous rend sensibles des phénomènes normalement imperceptibles. Il s’agira d’invisibilités subies, imposées par nos limites physiologiques» précise Hervé Marchand, Directeur du festival. Plusieurs lieux d’exposition, galeries d’art et lieux culturels, jalonnent ce parcours éclectique et exigeant qui révèle parfois un monde inaccessible et nous interroge sur nos émotions. A l’Atelier, Thomas Sauvin présente « Beijing Silvermine », des instantanés d’images issus de sa récolte de négatifs abandonnés, en Chine, dévoilant des anonymes et des histoires personnelles. Il y expose également une installation « Clap your hands ». L’artiste nous propose une immersion dans un flux de plus de 120 000 images défilant à une cadence que l’œil ne peut percevoir. Un claquement de mains et l’image se fige révélant la photographie qui sera par la suite à jamais supprimée de l’installation. Xavier Barral, quant à lui nous donne à voir « Mars, une exploration photographique » afin de mieux saisir les contours géologiques et minéralogiques de cette planète mythique. Ses images qui bousculent nos repères nourrissent notre imaginaire et s’ouvrent à de multiples interprétations. Au temple du goût, Philippe Cauneau nous offre une exploration de notre planète « Sur Terre, ailleurs ». En se réappropriant des images satellites, il met en lumière l’empreinte laissée par l’homme sur son environnement. Il nous propose plusieurs lectures du monde entre abstraction et réalisme. Maurice Mikkers avec « Imaginium of tears » présente au travers de prises de vues de larmes, photographiées à partir d’un microscope, des paysages poétiques. Notre sensibilité et notre imaginaire feront naitre de multiples histoires à partir des variations de ces structures cristallines. « L’art contemporain comme la science questionnent plus qu’ils n’affirment notre environnement. Les artistes, au cœur de leurs pratiques photographiques interviennent comme des révélateurs » ajoute Hervé Marchand. La Galerie du Rayon Vert invite trois auteurs, Rebecca Topakian, Tangi Le Bigot et Quentin Jourdan, qui, parle filtre photographique, révèlent l’invisible en matérialisant leurs «visions ». L’invisible prend forme et le champ des possibles s’élargit : voir dans le noir complet, tel un espion – percevoir un paysage nouveau, né de la fusion de deux réalités et temporalités vécues - faire corps avec les éléments naturels et rendre visible la disparition. A la Maison régionale de l’architecture, Filip Dujardin déploie « Réalités impossibles » un travail de construction photographique et de création numérique puisés dans la réalité des villes et de nos paysages urbains modifiant ainsi la perception de la réalité. Le Passage Sainte-Croix, implanté au sein d’un ancien prieuré bénédictin du XIIe siècle, présente une quarantaine de photographies argentiques en couleurs, avec des grands formats allant jusqu’à 1,80 m réalisée par Tim Franco en Chine, entre 2010 et 2015. Metamorpolis montre le développement foudroyant de la ville de Chongqing, l’une des plus grosses mégalopoles au monde (8 fois plus vaste que Pékin), et les efforts des habitants pour s’adapter à leur nouveau cadre urbain. De nombreux évènements et rencontres avec les artistes ponctuent ce mois dédié à la photographie, du 15 septembre au 15 octobre 2017, destinés aux publics amateurs, experts et professionnels. A noter que le Prix PQN 2017 (12e édition) a été attribué à l’unanimité à Emmanuelle BRISSON pour sa série Les Profondeurs du cœur. Son exposition sera présentée au Temple du goût. Véronique Terme Plus d’informations sur 
https://www.festival-qpn.com/

©  Artais - art contemporain -  mars 2017 - Tous droits réservés

Le contenu de ce site est destiné uniquement à un usage privé au sens de l’article L 122-5 du Code de la Propriété Intellectuelle.

Toute autre utilisation est formellement interdite. La diffusion partielle ou totale du contenu du site, des images et des articles est également interdite