Depuis 2007, Artaïs vous propose une balade décomplexée à travers l’art contemporain en organisant des Visites d’expositions, de manifestations, d’ateliers, des Conférences et rencontres avec les artistes, galeristes, critiques et des Escapades...

articles en ligne

Artaïssime

visites

Objet de tendresse,

galerie Michel Journiac,

école des arts de la Sorbonne

mardi 17 avril à midi

Faire de l'autre un objet de tendresse ne se laisse jamais totalement définir. Floue, relationnelle, fluide, elle semble se dissoudre dans les objets et les personnes qui la portent. A travers leurs formes, leurs textures et leurs discours, les œuvres regroupées au sein de l'exposition dessinent en creux ce sentiment intangible et mouvant.

 

Avec : Davide Balula, Etienne Chambaud, Mélanie Matranga, Jean-Luc Moulène et Jean-Luc Verna.

Evénement

Depuis 2012 Artaïs a créé la revue Artaïssime - trimestrielle et gratuite - en version numérique et papier, pour prolonger le plaisir des découvertes et rencontres, fidèle à son désir de partager ses coups de cœur.

Claude Cattelain, Colonne empirique en ligne. photo Marie Gayet.

Claude Cattelain, Colonne empirique en ligne - Performance

Sur la scène, une ligne de blocs gris, que l’on découvrira bientôt friables, laissant une fine poudre blanche au sol, accentuant l’instabilité des colonnes que le performeur Claude Cattelain forme peu à peu pour avancer. Tension, résistance, souplesse, effort, protocole, danger, risque, poussière, s’élever, sueur, tension encore, engagement de tout le corps,  oscillation, dès le début, le public est captivé par l’avancée progressive, bloc par bloc, sans que jamais les pieds ne soient posés au sol. La perspective d’aller jusqu’au bout de la ligne, mesure potentielle à l’action, est proprement  impensable… Quand la colonne devient trop haute et que le bloc est trop bas pour l’attraper, le soulever, - les doigts comme des pinces – le corps trouve des parades, fait contre poids avec une jambe, coince un bloc entre les  cuisses, utilise les pieds, il y a dans le geste quelque chose de très organisé et de très instinctif en même temps.  Plus ça va, et plus ça devient fragile, périlleux. Aussi, quand l’édifice s’écroule, et que le performeur lâche avec lui, c’est la tension qui explose,  un chaos qui soulage. Il n’est pas sûr que le public, tendu à l’extrême, ait pu aller plus loin.

 

par Marie Gayet

Claude Cattelain, Colonne empirique en ligne - Performance

J'y vois une allégorie de la vie humaine : construire son chemin, pas à pas, pierre à pierre… jusqu'à la chute ! Inéluctable.

Au sol, une ligne de blocs de béton cellulaire, blanc, friable, poudreux.

Un protocole simple, mathématique : l'artiste élève la colonne sur laquelle il se tiendra - de plus en plus haut = un bloc de plus à chaque fois, un étage supplémentaire à gagner sur le déséquilibre, sur la gravitation ; la difficulté à bouger, à se retourner sur un espace plus petit que ses deux pieds.

Très vite, l'exercice tourne à l'épreuve. Une tension palpable lie l'artiste aux spectateurs, qui, pour le coup, sont totalement inscrits dans la performance. On n'ose pas bouger, à peine respirer, concentré sur chaque geste, chaque posture pour tenter d'atteindre le bloc hors de portée.

 

Une pensée constante : jusqu'où ira-t-il ?

La chute vient en son temps, quand le corps n'est plus en mesure de continuer et que l'équilibre est définitivement rompu.

Reste alors la trace de cette quête impossible, qui dessine comme à la craie la mémoire de la performance (qui, pour une fois, porte bien son nom !).

 

par Dominique Chauchat

Cédric Aguillon, Intérieur voix

Deux ordinateurs produisent une bande-son cosmique.

"Au début, je voulais faire un fil… regarder entre les images…"

C'est le début d'un voyage qui, partant de l'observatoire de Nice, nous emmène parmi les étoiles, les vers - luisants - et les autres, le hasard, le big bang. Le noir presque complet favorise ce vagabondage dans l'obscurité de l'Univers. Noir, mais sonore. Hypnotique. On regrette de devoir revenir pour retrouver la pesanteur, le langage, l'humanité.

 

par Dominique Chauchat

Brèves

  • 9è édition du Prix Sciences Po pour l’art contemporain

    Exposition du 3 au 13 avril 2018, au 28 rue des Saint-Pères, Paris  6e

    Les 8 artistes : Ève Chabanon, Gaëlle Choisne, Julien Creuzet, Arnaud Dezoteux, Marwan Moujaes, Simon Ripoll-Hurier, Natsuko Uchino ont été choisis par le comité de sélection du Prix Sciences Po pour l’art contemporain constitué d’Isabelle Alfonsi, Gilles Baume, Yoann Gourmel, Julia Marchand, Pedro Morais et Clément  Périssé.

     

    Leurs œuvres seront exposées au 28 rue des Saint-Pères du 3 au 13 avril 2018 et le Prix Sciences Po sera annoncé le 11 avril.

    Un prix du public sera attribué selon les votes des étudiants, professeurs et salariés de Sciences Po.

     

    www.sciencespo-artcontemporain.com

     

    Artaïs est partenaire du Prix Sciences Po pour l’art contemporain

     

  • Le lancement de la 18è édition du prix Marcel Duchamp s'est déroulé le 1er février

    Un Comité de Sélection de onze collectionneurs de l'ADIAF a retenu les 4 artistes suivants :

    Mohamed BOUROUISSA Né en 1978 à Blida en Algérie Vit et travaille à Paris Représenté par : Galerie kamel mennour, Paris/London

    Clément COGITORE Né en 1983 à Colmar en France Vit et travaille à Paris Représenté par : Galerie Eva Hober, Paris et Galerie Reinhard Hauff, Stuttgart

    Thu Van TRAN Née en 1979 à Hô Chi Min-City au Vietnam Vit et travaille à Paris Représentée par : Galerie Meessen De Clercq, Bruxelles

    Marie VOIGNIER Née en 1974 à Ris-Orangis en France Vit et travaille à Paris Représentée par : Galerie Marcelle Alix, Paris.

    L’exposition collective de ces quatre artistes se déroulera au Centre Pompidou sous le commissariat de Marcella Lista, , du 10 octobre 2018 au 6 janvier 2019.

    L’annonce du lauréat aura lieu le Lundi 15 octobre 2018, après délibération des membres du jury international composé de Bernard BLISTÈNE, Directeur du Musée national d’art moderne, Centre Pompidou, Paris Gilles FUCHS, Collectionneur, Président de l’ADIAF Jean-Claude GANDUR, Collectionneur, Président de la Fondation Gandur pour l’art. Maja HOFFMANN, Collectionneuse, Présidente de Luma Foundation Laurent LE BON, Président du musée Picasso-Paris Marina LOSHAK, Directrice du musée des beaux-arts Pouchkine, Moscou Akemi SHIRAHA , Représentante de l’association Marcel Duchamp.

     

    Le lauréat du Prix Marcel Duchamp 2018 recevra une dotation financière de 35 000 €.

  • Rôle et place des collectionneurs sur la scène artistique

    Colloque les 16 et 17 mars 2018 à Angers, ouvert à tous sur inscription

    Les Musées d’Angers, l'Université d'Angers et le Pôle Arts visuels de la Région Pays de la Loire organisent conjointement un colloque, qui se déroulera sur trois demi-journées, sur le sujet des collectionneurs d’art contemporain, à l'occasion de la clôture de l'exposition Collectionner, Le désir inachevé.

     

    http://musees.angers.fr/expositions/collectionner-le-desir-inacheve/autour-de-l-exposition/colloque/index.html

     

    Musée des Beaux-arts d’Angers, 14 rue du musée - 49100 Angers

  • La Villette fête ses 35 ans les 23 et 24 mars ! Un grand WE anniversaire festif !

    Pour sa troisième édition, le Festival 100 % prend possession du parc et de son architecture pour un grand rendez-vous de la création. Expositions, performances, spectacles, ateliers, visites architecturales sont proposés tout au long du week-end comme autant d’occasions de redécouvrir la richesse du plus grand parc culturel urbain.

     

    Exposition 100% Beaux-Arts : L’école des Beaux-Arts de Paris et La Villette s’associent pour présenter les œuvres de 51 jeunes artistes, qui vont investir la Grande Halle et les Folies – récemment rénovées – de l’architecte Bernard Tschumi. Ce panorama inédit de la création française des dix dernières années réunit une génération en tout début de carrière. L’idée est de créer un nouveau rendez-vous avec des artistes issus des écoles d’art.

    Programmation détaillée sur www.lavillette.com

  • Ouverture de Lafayette Anticipations – Fondation d’entreprise le 10 mars 2018 au 9 rue du Plâtre, Paris 3e

    Pour sa première exposition monographique en France, l’artiste américaine Lutz Bacher accompagne de sa vision l’ouverture de l’institution nouvelle, et conçoit une installation qui met en lumière la verticalité du bâtiment réhabilité par Rem Koolhaas.

    http://lafayetteanticipation.squarespace.com/

  • Exposition «Détenues» de Bettina Rheims au Château de Vincennes, du 9 février au 30 avril 2018.

    Les femmes détenues, photographiées dans quatre établissements pénitentiaires, à Rennes, Poitiers, Roanne et Lyon-Corbas

    www.chateau-de-vincennes.fr

  • Avec « Sous le ciel », c’est au tour de Leandro Erlich

    d’embarquer au cœur du Bon Marché pour un nouveau voyage. Reconnu internationalement pour ses oeuvres in situ pleines de poésie et de profondeur, l’artiste argentin invite le visiteur, cette fois encore, à porter un autre regard sur ce qui l’entoure, à changer son point de vue.

    https://www.24sevres.com/fr-de/le-bon-marche/vu-au-bon-marche/leandro-oeuvres

Claude Cattelain, Colonne empirique en ligne. photo Marie Gayet.

©  Artais - art contemporain -  mars 2017 - Tous droits réservés

Le contenu de ce site est destiné uniquement à un usage privé au sens de l’article L 122-5 du Code de la Propriété Intellectuelle.

Toute autre utilisation est formellement interdite. La diffusion partielle ou totale du contenu du site, des images et des articles est également interdite